Affiche2013SiteWeb

Cet été, j’ai eu la chance de pouvoir monter en Ardèche pour assister au festival Equiblues avec ma maman et mon ami Jean Cri, tous les 3 passionnées de danse country bien sur.

Ce festival se déroule sur 5 jours et se situe dans la commune de St Agrève à 1000m d’altitude.

Equiblues, qui existe depuis maintenant 18 ans. Dédié au rodéo et autres activités autour du cheval, la country c’est peu à peu imposé jusqu’à faire entièrement parti du festival.

Les principales activités (payantes mais on y reviendra) étaient donc le rodéo et les concerts de music country. Les concerts, le soir, avec 3 artistes différents par soirée et le rodéo, la journée.

Il y avait le « western village » avec ces nombreux commerçants. On a pu faire plein d’emplettes! J’ai enfin trouvé ma boucle de ceinture!!! Et un super tee shirt ^^

Je pense faire plusieurs articles, car il y a beaucoup de chose à raconter!

photo-rodeo-300x58

 

 

 

Il y avait plusieurs épreuves différentes de présenter.

Le Bull Riding

Le but? Tenir 8 secondes sur le dos d’un taureau. Epreuve la plus dangereuse du rodéo. Le cowboy se tient d’une seule main entourée d’un câble tressé. En aucun cas le cowboy ne doit toucher de sa main libre l’équipement, lui-même ou l’animal.  Des clowns peuvent intervenir pour détourner l’attention du taureau en cas de chute et protéger le cowboy quoi qu’il arrive. On les appelle les « Bullfighter ». Et je les admire autant que les cowboy car ils prennent tous les risques.

Ma préférée. C’est très impressionnant, le taureau a une de ces forces! Le cowboy est littéralement éjecter!

Le Bareback Bronc Riding

Désolé va falloir pencher la tête…

Le But? Monter un cheval ou bronco sauvage sans selle en se tenant par une main pendant 8 secondes. Le mouvement des jambes doit se faire de haut en bas. Les Pick-up Men sont chargés de prendre en croupe les concurrents après le temps imparti, et de desserrer la sangle du bronco. Eux aussi, comme les Bullfighters, ils sont là pour protéger le cowboy.

La aussi, c’est assez impressionnant. Monté à cru sur un animal déchaîné, très peu pour moi!

Le Saddle Bronc Riding

Le but? Le cowboy doit monter un cheval sellé durant 8 secondes, il ne dispose que d’une corde fixée au licol pour se tenir. La difficulté est de trouver la bonne longueur de la corde. Trop courte, il passera par dessus la tête du bronco, trop longue il basculera vers l’arrière.

On assiste ici aussi a de belles chutes mais je trouve cette discipline moins spectaculaire.

On a adoré! Vraiment! Dommage qu’il n’y est pas pas plus de compétition du genre en France.

Le petit moins, c’est le prix. Pour assister à ces 3 épreuves, il fallait payer. Par jour, 16 à 18€. Mais si on voulais voir les 4 jours, c’était 55€. (Sans compter que les concerts aussi étaient payants ça fini par coutre cher mais j’en parlerai dans la 2e partie de cette article)

Je pense quand même que j’y retournerai l’année prochaine. Peut être pas 4 jours comme cette année mais pour voir du rodéo de qualité, je suis prête à retourner me geler ou me prendre un orage d’enfer sur la tête!

A bientôt pour la suite de mes aventures à Equiblues 😉

Publicités