couv69954920.gif

Résumé :

N’avez-vous jamais fait ce rêve étrange et glaçant : celui où vous savez pertinemment que vous n’êtes pas folle mais où personne autour de vous ne semble du même avis ?

Pour Brit, du haut de ses seize ans, ce cauchemar devient réel quand son père la conduit de force à Red Rock, un centre de redressement qui prétend mater les enfants rebelles. Brit doit y suivre une thérapie pour guérir des maux qui n’existent que dans la tête de son père.
Dans cet enfer d’humiliations et de brimades, Brit se raccroche à des amies qui vont l’empêcher de sombrer dans la folie. Des amies qui vont l’aider à survivre. Ensemble elles vont se redresser. Ensemble elles vont résister.
Les Coeurs fêlés est un formidable roman d’amitié, cette amitié qui seule permet de tout supporter, de tout affronter et surtout de tenter l’impossible : devenir soi-même.

Mon avis :

Une belle histoire d’amitié. Voilà qui résume parfaitement ce roman.

Brit se retrouve enfermé contre son grès dans un centre de redressement. Elle va se lier peu à peu à d’autres pensionnaires pour tenir le coup face à des adultes qui ne font que les rabaisser et entraver toute forme de liberté.

J’ai beaucoup aimé tout les personnages, surtout les pensionnaires. Chacune a un caractère bien défini et leur histoire personnelle.

Bien sur, il y a une jolie histoire d’amour dans tout ça, c’est mimi.

L’écriture est fluide, ça se lit tout seul et rapidement. Il n’y a pas de temps mort. Et j’ai apprécier le style de l’auteur, je me laisserai peut être tenter par un autre roman de Gayle Forman.

Voila pour les bons côtés mais oui il y a un « mais ».

La fin. Elle arrive trop vite, elle n’est pas bâclée heureusement mais à 10 pages de la fin tout se précipite à vitesse folle et ça m’a un peu dérangé.

Cela reste un roman YA et peut être suis je un peu trop grande pour ce genre de lecture.

Ça n’en reste pas moins un bon livre, un bon moment de lecture que j’ai apprécier.

 

Lu dans le cadre :

new pal 2013  977611

Publicités