Résumé :

Le Night World ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révélée à qui que ce soit d’extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d’un individu de la race humaine. Sous peine de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les règles…

Il n’y a plus aucun espoir pour Poppy : sa maladie est incurable. Elle se prépare donc au pire. Jusqu’à ce que James, le plus beau garçon du lycée qu’elle aime en secret, lui fasse le plus fabuleux des cadeaux : un baiser vertigineux qui lui donne accès à son âme. Elle apprend ainsi que James partage ses sentiments depuis toujours, mais fait partie du Night World.
Bravant les interdits de son monde, le jeune homme propose à Poppy de le suivre jusqu’à la mort, et même au-delà. Mais il lui faudrait pour cela devenir un vampire…

 

Mon Avis :

Ce livre m’a été offert par ma copine Lanyla lors de mon premier swap spécial St Valentin et j’avoue, il est rester un moment dans ma PAL.

Pour le challenge « Lire en vacances » organisé sur notre forum « Aux Milles et Une Pages », j’avais mis ce livre dans ma liste de livre à lire.

Et j’ai été un peu déçue. En lisant la 4eme couverture, je me suis dis que l’histoire allait être sympa avec un monde à part, qu’on allait découvrir un monde magique, … oui ben non.

Commençons par l’histoire, on suit Poppy qui apprend qu’elle est atteinte d’un cancer et qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre. Son meilleur ami, dont elle est secrètement amoureuse depuis leur enfance, lui propose alors quelque chose de fou. La transformer en vampire, comme lui, pour qu’elle puisse survivre.

J’ai bien aimé le personnage de Poppy, elle reste forte à l’annonce de sa maladie et son attitude face au choix qu’elle doit faire, car devenir un vampire implique de tout abandonner y compris son frère jumeau.
A côté d’elle, tous les autres personnages m’ont semblé creux. Leur personnalité n’est pas approfondi et c’est assez dommage car il y avait matière.

En fait, c’est le gros reproche que je fais à ce livre. On survole tout. Les personnages, les lieux, l’histoire. Le Night World offrait pourtant énormément de possibilité et pourtant l’auteure en parle très peu.

Heureusement le livre se lit très vite donc je n’ai même pas senti le besoin de l’abandonner en cours de route ^^ et je ne pense pas lire la suite non plus.

 

6/10

Publicités